Redécouvrir “Maison Ikkoku” : une belle série sacrifiée et censurée en VF! – MangAnime-Kiss : Romance & Amour dans les Animes et Mangas

Redécouvrir “Maison Ikkoku” : une belle série sacrifiée et censurée en VF!

(Juliette je t’aime) comment modifier pour rendre l’anime acceptable en France

Maison Ikkoku est arrivé début 2020 & découvrez la couverture du premier tome de la perfect edition

Au mois de janvier 2019, l’oeuvre de Rumiko Takahashi a été mise à l’honneur par les auteurs de BD français, qui ont choisi de la nommer grand prix d’Angoulême. Sans surprise les éditeurs ont donc décidé de lui rendre hommage, et du côté de Delcourt Tonkam ce sera avec une ré-édition de Maison Ikkoku, publié au Japon entre 1980 et 1987.

Si cela vous intéresse toujours, ce manga est toujours actuellement ré-édité par les editions delcourt au prix de 12,50 euros

https://www.editions-delcourt.fr/serie/maison-ikkoku-perfect-edition-t01.html

L’éditeur a fait le choix d’un design sobre avec un fond uni, qui fait penser à la perfect edition de Ranma 1/2 chez Glénat.

  • Pays : Japon Japon
  • Format : Série TV
  • Origine : Manga
  • Épisodes : 96 x 25 min
  • Diffusion terminée : du 26/03/1986 au 02/03/1988
  • Genres : Comédie – Drame – Romance – Slice of Life
  • Thèmes : Quotidien – Triangle amoureux

Synospis :

Alors que la vie s’écoule paisiblement à la Pension des Mimosas, l’arrivée de la belle Juliette va changer bien des choses. En charge de ce petit établissement, la jeune femme va découvrir des pensionnaires excentriques et adorables. Immédiatement, elle s’attire leur sympathie et conquiert malgré elle, le cœur du jeune étudiant Hugo. Amoureux maladroit, il ne sait comment le lui avouer. L’arrivée de nouveaux prétendants compliquera sa démarche.

Pourquoi ne pas (RE)DÉCOUVRIR l’ anime Maison Ikkoku?


Quel bonheur Maison Ikkoku, le manga de 15 volumes de Rumiko Takahashi (Ranma 1/2 et Lamu) créé en novembre 1980 et ayant servi de base à la série animée a duré 7 ans.

l’anime fut, quant à elle, diffusée à partir de 1986 par Fuji TV au Japon et 2 ans plus-tard sur TF1 dans le Club Dorothée pour la première fois.

Au japon et en Europe et aux USA, l’anime devient culte, faisant de la mangaka, une star internationale. Elle est l’autrice la plus lue au monde encore en ce moment avec plus de 200 millions d’exemplaires vendus pour plus de 200 tomes. 

Pour l’introduction plus simple de l’anime Japonais en France et pour qu’il soit au mieux accepté, ils ont même francisés les prénoms des personnages :

Kyoko devient Juliette 

 

Godaï devient Hugo

Ichinose devient Pauline

Akemi devient Charlotte

 

Mon avis ?

Bon courage car si vous arrivez encore à dégoter une intégrale du manga pas trop chère, si c’est le cas n’hésitez pas car actuellement, le manga surclasse toujours l’anime en matière de récit et d’émotion et il a pris énormément de valeur.

Pourquoi reparler de cette vieille série anime, oublié de tous ? Car dans ma jeunesse, j’ai appris à aimer les mangas et la culture japonaise depuis cette série. (coup de vieux lol) Je suis complètement fan de cette merveilleuse série.

Malheureusement avec une réputation difficile à tenir en Europe, un titre français dénaturant l’oeuvre (“Juliette je t’aime”), une surtout une traduction et un doublage Français catastrophique et une censure visuelle et auditive maladive, ainsi qu’une collection officielle de DVD épouvantable.

Mais avec le temps, des réédition originales et d’importation sous titrées en français et non censurées sont toujours accessible en occasion et redonne quelque peu vie à cette belle série, je me devais donc vous en parler.

10 volumes, 19,8cm d’épaisseur, 161 chapitres, plus de 3300 pages !

Je pense qu’il faut aussi lire le manga car contrairement à la série animée, le manga est davantage axé sur la psychologie des personnages et leurs interactions. La reine du manga, Rumiko Takahashi, dévoile ainsi une romance asymétrique entre Godaï et Kyoko. Elle mise aussi sur l’humour pour tenir en haleine ses lecteurs. Le burlesque est fréquent, les situations cocasses (notamment la maladresse de Godaï et le fait qu’il soit le souffre-douleur des autres pensionnaires).

Aujourd’hui encore, même si ce manga n’est plus édité cette fabuleuse série est encore dans les cœurs des fans de romance comme moi 😉

A votre avis ?

Laisse un commentaire ici! c'est rapide et gratuit :)

More Stories
La série de romans Eternity Books adaptées en anime attendue dans le courant de l’automne prochain sous le titre Eternity – Shinya Nurekoi Channel
Translate »